Yaacov Agam, de l’antichambre de l’Élysée au Centre Pompidou

Le Figaro.fr | Par Valérie Duponchelle

samedi 7 novembre 2020, par Desinfos

Voir en ligne : https://www.lefigaro.fr/arts-exposi...

Le grand artiste israélien, proche de Georges Pompidou qui l’invita à œuvrer au Palais de la République, se confie au Figaro. À 92 ans, il raconte le Paris de l’après-guerre, André Breton, Vasarely, Denise René et son besoin de couleurs.
C’est le premier matin du reconfinement. « Je suis au bord de la mer, je regarde vers la France, à Tel Aviv. Alors tu n’es pas autorisée à sortir mais tu es autorisée à parler très loin ! », s’amuse Yaacov Agam, 92 ans. Artiste israélien d’avant la naissance d’Israël : il a vu le jour à Rishon LeZion le 11 mai 1928, sous le patronyme Yaacov Gibstein



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil