Ne pas se souvenir des victimes juives de l’Hyper Cacher, c’est les tuer une seconde fois

Laurent Sagalovitsch | Slate.fr

vendredi 4 septembre 2020, par Desinfos

Voir en ligne : http://www.slate.fr/story/194684/bl...

l faut associer dans la mémoire collective ceux tombés à Charlie Hebdo avec ceux assassinés ailleurs.
Ils n’étaient pas dessinateurs. Ni écrivains, économistes, polémistes ou éditorialistes. Ils n’avaient jamais rien demandé à personne et ne s’immisçaient pas dans le débat public. C’était des citoyens ordinaires, dont le seul tort fut d’être juifs.
Pour cette « faute », ils ont été lâchement abattus par l’un de ces enragés qui semèrent la terreur de Montrouge à Vincennes, en passant par la rédaction de Charlie Hebdo. Comme tant d’autres avant eux, des millions et des millions, ils ont été assassinés parce que juifs.



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil