Procès des attentats de janvier 2015 : Le premier jour

Charlie Hebdo YANNICK HAENEL · FRANÇOIS BOUCQ

jeudi 3 septembre 2020, par Desinfos

Voir en ligne : https://charliehebdo.fr/2020/09/jus...

Lorsque les dix accusés sont arrivés dans le box en verre, masqués, têtes baissées, les mains menottées derrière le dos, il y a eu un silence qui a interrompu le ballet des avocats, dont les robes noires, rehaussées d’élégants masques blancs, bleus ou noirs, formaient dans la salle du nouveau Tribunal de Grande Instance de Paris une assemblée virevoltante un peu mystérieuse. Il y a eu un silence, et tout dans ce silence semblait nous demander : POURQUOI  ?
Oui, pourquoi  ? Pourquoi ces trois journées insensées de crimes les 7, 8 , 9 janvier 2015  ? Nous avions tous en tête ce matin, au tribunal, la si juste et courageuse Une de Charlie : « TOUT ÇA POUR ÇA » — et à travers cet énoncé qui, à sa manière aussi dépitée qu’ironique, nous invitait à entendre l’effrayante disproportion entre des dessins et un massacre, nous percevions ce silence, celui de la violence, qui est toujours muette.



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil