Les recoupements entre les groupes criminels et les groupes terroristes sont indéniables

Intervention de Mme Anne Gueguen, représentante permanente adjointe de la France auprès des nations unies, chargée d’affaires a.i. au conseil de sécurité

samedi 8 août 2020, par Desinfos

Voir en ligne : https://onu.delegfrance.org/Les-rec...

Madame la Présidente,
Permettez-moi d’abord de remercier M. Voronkov et Mme Ghada Waly pour leurs exposés très éclairants. Ils ont montré, s’il était encore nécessaire, que plus d’un an après l’adoption de la résolution 2482 sur les liens entre le terrorisme et la criminalité organisée beaucoup reste à faire pour venir à bout de ces deux fléaux qui sont liés et qui s’entretiennent l’un l’autre. Il existe aujourd’hui indéniablement des recoupements entre les groupes criminels et les groupes terroristes dont la nature et l’ampleur varient selon les régions du monde. Le terrorisme comme le crime organisé recrutent souvent au sein des mêmes populations, notamment dans les prisons où la radicalisation est un fléau. Ils utilisent les mêmes routes et souvent les mêmes moyens de communication pour mener leurs activités, en particulier sur Internet, avec l’utilisation du dark net.



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil