Bandeau
DESINFOS.COM
Slogan du site

Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël

« Durban II » : la France prte se retirer si Isral est « stigmatis »
Romandie News
Article mis en ligne le 3 mars 2009

Le Premier ministre Franois Fillon a dclar lundi que la France n’accepterait pas qu’Isral soit « stigmatis » lors de la confrence de l’ONU dite « Durban II » contre le racisme, qui se tient en avril Genve, et que si cela se produisait, elle n’hsiterait pas s’en retirer. M. Fillon s’exprimait Paris lors du dner annuel du Conseil reprsentatif des institutions juives de France (Crif).

« Je sais que l’événement vous inspire des inquiétudes légitimes », a déclaré M. Fillon aux responsables du Crif à propos de « Durban II ».

« Je veux vous assurer que si la France participe à ses préparatifs, elle le fait aussi dans l’esprit le plus exigeant. Notre détermination à combattre l’antisémitisme en France se double d’une extrême vigilance vis-à-vis de ses manifestations à l’étranger », a dit le Premier ministre.

« Si la lutte contre le racisme est impérative, elle ne saurait être le prétexte aux mêmes amalgames et aux mêmes hypocrisies qu’en 2001 », a-t-il déclaré, dans une allusion à la première conférence de ce type à Durban (Afrique du Sud), qui avait donné lieu à de prises de position violemment anti-israéliennes et antisémites.

« Nous n’accepterons pas que l’État d’Israël soit stigmatisé, que sa politique soit calomniée, ni que la communauté juive, dans son ensemble, soit flétrie », a dit le chef du gouvernement français.

« Nous n’hésiterons pas, dans le cas contraire, en lien avec nos partenaires européens, à en tirer toutes les conséquences, et si nécessaire à nous retirer de cet exercice. Il est hors de question d’être spectateurs à Genève des dérives que nous combattons obstinément à Paris », a assuré M. Fillon.

Intervenant avant lui, Richard Prasquier, président du Crif, a souhaité que la France ne participe pas à cette conférence au cas où la réunion se transformerait en tribune antisémite, laissant « l’Iran, la Libye et Cuba définir ce que doivent être les droits de l’Homme ».

La conférence « Durban II » doit se dérouler du 20 au 24 avril au Palais des Nations à Genève. Elle doit assurer le suivi de celle qui s’était déroulée en 2001 dans la ville sud-africaine et qui s’était terminée dans la confusion et sur des accusations d’antisémitisme. Les Etats-Unis et Israël avaient quitté la conférence en protestant contre le ton anti-israélien de la réunion.

Après avoir participé aux discussions préparatoires de « Durban II » pendant une semaine en février, les Etats-Unis ont annoncé qu’ils ne participeraient pas à la conférence en raison de désaccords de fond avec le projet de déclaration.

Selon Washington, ce document « focalise la critique sur Israël » et restreint « de façon inacceptable la liberté d’expression sous couvert de ’diffamation de la religion’ ».

Israël et le Canada ont déjà annoncé qu’ils boycotteraient la conférence de Genève.



Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.6.0
Hébergeur : OVH
Site en cours d’évolution - dysfonctionnements ponctuels possibles