Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > De Dreyfus à Dieudonné

De Dreyfus à Dieudonné

Serge HAJDENBERG Président d’Honneur de Radio J

dimanche 18 octobre 2020
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Il y a 126 ans, le 15 octobre 1894, commençait une affaire longue de près de 12 années qui empoisonnèrent la vie française, des simples familles aux plus hauts dirigeants du pays. Ce jour-là, le Capitaine Alfred Dreyfus était arrêté. La France sera divisée en deux parties et l’est encore même si c’est à moindre mesure. Mais commençons par le commencement.
Le contre-espionnage militaire français découvre une affaire d’espionnage au profit de l’Allemagne. Naturellement ce service cherche le coupable. Miraculeusement il sera rapidement trouvé. Plus extraordinaire encore c’est un officier alsacien, donc douteux, et, prodige des prodiges, il est juif.

Pouvait-on trouver mieux pour faire payer à la représentation française du peuple déicide la trahison à leur patrie ?

Dreyfus est jugé et premier miracle un journaliste viennois du nom de Théodore Herzl est envoyé par son journal pour suivre le procès. Et ici reprend l’histoire d’une partie du monde. L’Autrichien voit ce qu’il se passe à Paris. Dans les rues, ivres de colère vengeresse, des milliers de français criant « Mort aux juifs ».

Herzl mènera son enquête et finira par comprendre. Il écrira le verdict dans son livre « l’Etat juif » : ce peuple doit vivre libre et indépendant sur sa terre. Bien entendu tous ses coreligionnaires ne partagèrent pas le même point de vue mais ceci est une autre histoire. Les combattants de la liberté juive sur leur terre furent assez nombreux et déterminés pour arriver à la victoire après avoir payé aussi le prix fort de 6 millions de morts moins de 40 ans après la réhabilitation du Capitaine qui, par ailleurs, ne fut jamais un héros sioniste.

Et pourtant peu de temps après la fin de la guerre, les entrailles de Treblinka et Auschwitz encore chaudes, les Faurisson et autres négationnistes, sans aucune gêne, purent recommencer à mentir impunément, transformant leur antisémitisme assassin en fonds de commerce enrichissant. Combien de temps encore les Dieudonné et leurs copains pourront-ils s’exhiber devant plusieurs centaines de personnes, comme la semaine dernière encore. Leurs spectateurs ne viennent pas payer le prix fort pour voir « le lac des cygnes » mais bien pour assister à deux heures d’un spectacle d’antisémitisme pur et dur.

Et cela à l’époque, entre autres d’Ilan Halimi, Mireille Knoll, les enfants de Toulouse, l’Hyper Cacher, et cetera, et cetera. :
A Paris, il y a quelques jours, la rue de Rivoli redevient ce qu’elle était pendant la guerre, celle de l’Ambassade d’Allemagne nazie en France occupée, les beaux immeubles face aux Tuileries sont couverts de croix gammées. Comme le sont régulièrement de nombreux cimetières. Beaucoup d’entre eux en Alsace, pays du Capitaine Dreyfus. Cela vous étonne-t-il encore ? L’histoire est un chat qui court perpétuellement après sa queue.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette